Livraison gratuite à partir de 150€ (Délai 24/48h) - Paiement en 3 ou 4x sans frais avec Paypal

Facebook Instagram LinkedIn YouTube

Vous souhaitez faire l’acquisition d’une veste de randonnée mais ne savez pas comment orienter votre recherche ? Les termes de vestes 2, 2,5, 3 couches, Schmerber, MVTR vous sont étrangers ?



Pas de panique, Muule vous a concocté un petit guide pour vous aider à faire votre choix de manière simple et éclairée.

Équipement indispensable de tout amoureux de la nature, la veste de randonnée est un vêtement très technique résultant souvent de nombreuses années de recherche et développement.

Bénéficiant des dernières avancées en matière de fibres textile, répondant de plus en plus aux aspirations éco-responsables des passionnés de nature, la veste de randonnée est aujourd’hui aussi performante et confortable que polyvalente et élégante, pour un usage au quotidien en ville comme à la montagne.

Les différents types de vestes : hardshell ou softshell

Il existe deux grandes familles de vestes de protection, les softshell d’une part, et les modèles dits hardshell d’autre part.

Une softshell est un vêtement à mi-chemin entre une polaire et une veste. Avant tout conçue pour protéger du vent et vous assurer une bonne isolation thermique, elle n’est en revanche pas imperméable mais seulement déperlante, c’est-à-dire résistante à une légère humidité et à une pluie fine pendant 30 à 60 minutes. En contrepartie, la respirabilité est maximale.

Offrant un contact doux, fabriquée dans une matière stretch garantissant une excellente liberté de mouvement, une softshell se porte près du corps et convient particulièrement à une pratique active par temps frais et sec, notamment la randonnée, l’escalade, le vélo, ou le ski de randonnée.

Veste de type Softshell

Les softshell utilisent globalement un même type de construction avec une couche intérieure isolante et un tissu extérieur élastique coupe-vent et déperlant.

Une veste hardshell est quant à elle une veste de protection traditionnelle. À la fois imperméable et respirante, ce type de produit est donc destiné à affronter la pluie, l’humidité, le vent, …

Ne procurant pas de chaleur, elle se porte par-dessus une polaire et/ou une doudoune selon les conditions météorologiques et l’intensité de votre effort.

Ce type de vestes offre une grande polyvalence, que ce soit au niveau des pratiques (randonnée, trail, ski, vélo, voile) ou de la météo, en faisant un accessoire indispensable tout au long de l’année.

Toute veste hardshell possède un tissu extérieur plus ou moins épais afin d’assurer une résistance à l’abrasion, une membrane garantissant une protection contre l’humidité, la pluie et le vent, et une doublure interne.

On distingue cependant trois types de construction : 2, 2,5 ou 3 couches.

Veste de type Hardshell

Les différentes constructions : 2 couches, 2,5 couches, 3 couches

Une construction dite « 2 couches » est le système classique des vestes de protection. Ici, le tissu extérieur et la membrane sont collés pour ne faire qu’un. À l’intérieur de la veste, on retrouve une doublure flottante garantissant confort et durabilité en protégeant la face interne de la membrane.

Ayant fait ses preuves, ce type de construction permet de proposer des vestes efficaces et à un rapport qualité/prix compétitif.

 

Plus robuste et plus élaborée, une construction 3 couches offre l’avantage d’une plus grande liberté de mouvement,  puisque les trois couches - tissu extérieur, membrane et doublure - sont soudées pour former un ensemble unique et homogène. Il en résulte souvent  une coupe plus proche du corps et une protection renforcée dans tous les domaines. En contrepartie, ce genre de veste est généralement un peu plus lourd et encombrant car plus épaisse mais offre, a contrario, une polyvalence et surtout une durabilité maximale.

 

Système intermédiaire, la construction 2,5 couches permet de profiter d’un très bon niveau de protection, d’une excellent respirabilité et d’une liberté de mouvement maximale. Moins robuste que les 3 couches, ce type de veste se caractérise par une très grande légèreté et un faible volume en faisant le modèle de choix des pratiquants sportifs (trail, ski de fond, ski de randonnée, vélo, …)

Concrètement, une veste 2,5 couches ne possède pas de doublure à l’intérieur de la veste. La membrane est simplement enduite d’une pellicule de protection, garantissant ainsi légèreté et compacité.

Concernant la membrane, la plus connue est sans conteste la Gore-Tex® développée par la marque Gore®, mais il en existe de nombreuses autres tout aussi performantes comme par exemple la Pertex Shield® ou encore les membranes maisons développées par les fabricants de vestes eux-mêmes.

L’imperméabilité

Caractéristique centrale d’une veste de protection, l’imperméabilité est exprimée en Schmerber ; on parle aussi de colonne d’eau. Ainsi 5.000 Schmerber équivaut à une colonne d’eau de 5.000 mm.

Les vestes hardshell que vous trouverez sur Muule proposent une imperméabilité allant globalement de 5.000 à 20.000 mm ; la valeur figure dans le descriptif technique de nos fiches produits.

Une veste offrant un niveau de protection de 5.000 mm permet se protéger d’une pluie fine à modérément intense pendant 2 à 3 heures, mais guère plus. Il faut considérer
ce genre de veste davantage comme une veste d’appoint que comme une réelle veste de protection. Cependant, elles offrent un tarif très attractif et sont souvent faciles à glisser au fond d’un sac en raison de leur faible poids et encombrement.

L'impeméabiltié se mesure en Schmerber et est souvent comprise entre 5.000 et 20.000

Une veste de 10.000 à 15.000 mm assure une très grande polyvalence en couvrant un large spectre d’utilisation : randonnée jusqu’en moyenne montagne, trail, ski de fond, …

 Si vous recherchez une protection maximale vous permettant d’envisager sereinement votre sortie quels que soient le terrain et/oula météo, une veste 20.000 mm
sera le choix le plus pertinent.

Il est important de préciser que la veste à la fois parfaitement imperméable et respirante n’existe pas. En effet, une membrane protectrice est constituée de
micropores. Plus ces pores sont étroits et resserrés, plus ils constitueront une barrière contre les éléments mais empêcheront également la sueur de s’évacuer

Tout est donc question d’équilibre et de priorité en fonction de votre utilisation (randonnée à rythme modéré, trekking ou ski nordique ou de randonnée à forte intensité, …).

La respirabilité

Pendant de l’imperméabilité, la respirabilité d’une veste est primordiale pour garantir son confort d’utilisation autant que son niveau de performances puisqu’elle exprime sa capacité à évacuer la transpiration à l’extérieur du vêtement..

La valeur est le plus souvent exprimée en MVTR (pour Moisture Vapour Transmission Rate), correspondant à la quantité de vapeur d’eau que la membrane laisse passer en
24h.Il est facile de vous y retrouver car les valeurs sont identiques à celles de l’imperméabilité.

Ainsi une veste offrant une MVTR de 5.000 offre une respirabilité moyenne, satisfaisante pour des efforts de faible à moyenne intensité.

Une MVTR de 10.000 à 15.000 signifie que la veste est très respirante et conviendra à la plupart des situations tandis qu’une veste proposant une MVTR de 20.000 ou plus assure un niveau très élevé de respirabilité, idéal pour les adeptes d’efforts intenses.

Le niveau de respirabilité adéquat pour vous sera notamment guidé par votre pratique

Les accessoires

Outre le niveau de protection et de respirabilité, la différence entre deux vestes va aussi se faire sur son niveau d’accessoirisation : capuche, type et nombre de poches, aérations, …, autant d’éléments certes annexes mais qui peuvent tout changer dans l’utilisation d’une veste.

 

Capuche : celle-ci peut être fixe ou amovible. L’ajustement peut être réalisé par un simple cordon élastique ou un système multipoints plus évolué afin de s’adapter parfaitement à votre visage et, éventuellement au port d’un casque (alpinisme ou vélo).

Enfin, certaines disposent d’une visière semi-rigide pour garantir que l’eau ne ruisselle pas sur votre visage.

Avec ou sans visière, amovible, réglage simple ou multipoints, la visière se décline sous de nombreuses formes

Aérations : pour ceux qui pratiquent de manière intense, une veste équipée d’ouvertures zippées, généralement au niveau des aisselles, est un vrai plus en facilitant la ventilation et en permettant ainsi une meilleure évacuation de la transpiration et une régulation optimale de la température corporelle

 

Poches : poches latérales, poches Napoléon, poches poitrines, zippées ou non : l’emplacement et le nombre de poches joue beaucoup sur le prix d’une veste car ce sont des zones sensibles pour l’étanchéité nécessitant une attention particulière.

C’est avant tout une histoire de goût et de pratique. Ainsi, les vestes adaptées à l’escalade/alpinisme disposent souvent de poches réhaussées permettant leur utilisation avec le port d’un baudrier.

 

Poches, aérations : ces détails ont une grande incidence sur l'utilisation d'une veste

Serrages au niveau des poignets et de la taille : selon les modèles, ces réglages peuvent s’effectuer à l’aide de bandes velcro ou de cordons de serrage élastiques.

Ces éléments revêtent une grande importance lorsque vous vous retrouvez dans des conditions extrêmes car l’eau et le vent passent en premier par les extrémités.

Si la plupart des vestes hardshell disposent de ce genre de réglages, ça n'est pas forcément le cas des modèles SoftShell.

Quoi qu'il en soit, il faut garder garder en tête que plus le niveau d'accessoirisation est élévé, plus cela aura une incidence sur le tarif de la veste.

Une veste bien ajustée garantit une protection otpimale

Vous avez ajouté un produit dans votre panier.

Finaliser ma commande